Blog sur l'assurance

Assurance auto et voitures autonomes : Quelle sera l’incidence sur les taux d’assurance automobile ?

Les voitures autonomes ont fait l’objet de science-fiction pendant des décennies, mais grâce à l’innovation, l’invention et les progrès technologiques, ces véhicules autonomes sont devenus une réalité sur nos routes. Mais quelles sont les questions relatives aux voitures autonomes et aux assurances que cela va soulever ?

Même si les voitures sans conducteur ne sont pas encore une expérience quotidienne, leur existence amène de nombreux conducteurs à s’interroger sur l’impact de leur présence dans les rues sur les primes d’assurance. Pour répondre à certaines de ces préoccupations, nous allons parler de la logistique des voitures sans conducteur sur les routes, de la façon dont les accidents de voitures sans conducteur pourraient affecter vos taux, et de la façon dont elles pourraient réellement réduire les taux d’assurance pour tous les conducteurs.

Tarifs, voitures autonomes et questions d’assurance

L’écrasante majorité des accidents de voiture qui se produisent aujourd’hui sont le résultat d’erreurs du conducteur. Étant donné que la conduite et les antécédents en matière de sinistres jouent un rôle si important dans la détermination des taux d’assurance automobile, les accidents de voitures à conduite autonome seront beaucoup plus rares, et sont susceptibles de réduire les taux d’assurance des conducteurs.

Malgré les quelques histoires (parfois tragiques) parues dans l’actualité au sujet d’accidents impliquant des véhicules sans conducteur, ces derniers contribueront à éliminer l’erreur du conducteur comme facteur dans les futures collisions. Cela se traduira par des conditions routières plus sûres et des primes moins élevées pour les conducteurs.

De plus, les fabricants de voitures à conduite autonome ont jusqu’à présent assumé une grande partie de la responsabilité des accidents survenus avec leurs véhicules, donc même si votre véhicule est impliqué dans une collision, cela pourrait ne pas avoir d’impact sur vos taux.

Moins d’accidents de voitures à conduite autonome signifie des taux d’assurance plus bas

Cependant, les exploitants de voitures sans conducteur ne sont pas les seuls à bénéficier de ces véhicules. Les taux d’assurance de tous les conducteurs pourraient diminuer à mesure que de plus en plus de voitures à conduite autonome font leur apparition sur les routes. 

Voici comment cela fonctionnera : davantage de véhicules sans conducteur minimiseront l’erreur humaine sur les routes, ce qui réduit les risques pour tout le monde. Des rues plus sûres signifieront moins d’accidents et moins de réclamations dans l’ensemble, ce qui entraînera une baisse des taux d’assurance pour chaque conducteur. La nouvelle technologie devrait réduire les problèmes liés aux voitures sans conducteur et aux questions d’assurance.

Les voitures autonomes et les problèmes d’assurance ne sont pas encore d’actualité

Les voitures autonomes étant très récentes sur le marché, il n’existe pas beaucoup de précédents en matière d’assurance. Il est donc possible que le coût de l’assurance d’un véhicule autonome aujourd’hui soit encore plus élevé que celui d’une voiture ordinaire. De plus, les types d’assurance requis pour couvrir les véhicules à conduite autonome peuvent changer au fil du temps.

Ceci étant dit, le consensus est que les taux d’assurance vont baisser grâce à l’introduction de ces véhicules de haute technologie. À l’heure actuelle, les conducteurs de véhicules équipés de dispositifs de sécurité automatisés – tels que l’avertisseur d’angle mort, la détection de changement de voie, la prévention des collisions et la détection des piétons – bénéficient déjà de primes d’assurance moins élevées.

Il va de soi que les véhicules dotés d’une technologie encore plus avancée réduiront encore davantage le nombre d’accidents de voitures à conduite autonome, ce qui fera baisser les primes pour tous les conducteurs.

La bonne nouvelle est que les voitures à conduite autonome s’avèrent être plus sûres que les véhicules à conduite humaine, ce qui entraînera probablement moins de problèmes liés aux voitures à conduite autonome et aux questions d’assurance. La plupart des experts et des analystes s’accordent à dire que les voitures autonomes finiront par faire baisser les primes d’assurance, mais il est pour l’instant trop tôt pour savoir dans quelle mesure les primes seront affectées et quand les conducteurs peuvent s’attendre à des changements.

Thomas

Revenir en haut de page